Repousser les mauvaises pensées et les suggestions démoniaques | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Mercredi 24 Dhou El-Qa`dah 1441 H - 15 juillet 2020 G

Fatwa n° 498
Catégorie :
Fatwas relatives à la Femme – Le femme

Repousser les mauvaises pensées
et les suggestions démoniaques

Question :

Je souffre des suggestions du démon ; en effet, je deviens perplexe par une question me vient à l’esprit : Quelle est la preuve concrète de la véracité de la prophétie de Mouhammad ? Comment résoudre ce problème ? Qu’Allâh vous récompense.

 

Réponse :

Le musulman a pour obligation de remplir son être de foi et de rejeter toutes les pensées et les suggestions du diable qui lui traversent l’esprit et constituent un obstacle entre lui et Allâh. Il doit délaisser les doutes et les conjonctures qui, s’il ne les combat pas vivement avec fermeté et détermination, le feront tomber dans leurs pièges et leurs filets. Aussi, si la résistance et le rejet des mauvaises pensées s’effectue avec persévérance et espoir [d’avoir la rétribution divine], alors cela relève de la foi. Ainsi, certains Compagnons interrogèrent le Prophète صلَّى الله عليه وآله وسلَّم : « Des pensées nous traversent l’esprit, que nous trouvons trop graves pour pouvoir en parler ». Il صلَّى الله عليه وآله وسلَّم dit : « Vous avez donc été confrontés à cela ? » « Oui », répondirent-ils ». Il صلَّى الله عليه وآله وسلَّم dit : « C’est cela la foi pure. »(1) Lorsque ce genre de pensées lui traversent l’esprit et qu’elles n’atteignent pas le degré de faux arguments qui sèment le doute, qu’il se réfugie auprès d’Allâh et dise : « J’ai foi en Allâh et Ses messagers ». En effet, Allâh a dit :

﴿وَإِمَّا يَنْزَغَنَّكَ مِنَ الشَّيْطَانِ نَزْغٌ فَاسْتَعِذْ بِاللهِ إِنَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ [الأعراف: 200]

Sens du verset :

Et si le démon t’incite à faire le mal, réfugie-toi auprès d’Allâh, car il entend et sait tout﴿ [s. Al-A‘râf : v. 200]. Et le Prophète a dit : « Le démon vient à l’un d’entre vous et dit : qui a créé ceci ? Qui a créé cela ? Jusqu’à dire : qui a créé ton Seigneur ? Lorsqu’il en arrive là, qu’il se réfugie auprès d’Allâh et s’arrête immédiatement»(2) Dans une autre version, il dit : « Qu’il dise : j’ai foi en Allâh et Ses messagers. »(3) Il convient donc à l’individu de se tourner vers Allâh pour rejeter les mauvaises pensées, de les repousser en arrêtant d’y prêter attention, en s’empressant de les conjurer par la lecture des deux sourates protectrices (An-Nâs, Al-Falaq) et du verset dit du Al-Koursî et en multipliant le Dhikr (l’évocation d’Allâh). Il dira, notamment : « Il n’est de divinité qu’Allâh, Seul et sans associé, c’est à Lui que reviennent la royauté et la louange, Il donne la vie et la mort et Il est Omnipotent », dix fois après les prières du Souubh (l’Aube) et du Maghrib(4). Également, lorsqu’il dit cent fois dans une journée : « Il n’est de divinité qu’Allâh, Seul et sans associé, c’est à Lui que reviennent la royauté et la louange et Il est Omnipotent », ces paroles lui seront une protection pendant sa journée contre le démon jusqu’au soir(5). Fait partie aussi du Dhikr le fait de réciter la sourate Al-Baqara (le Vache), dire : « Je me réfugie auprès des paroles parfaites d’Allâh contre Sa colère, Son châtiment, contre le mal de Ses créatures, contre les piques des démons et leur présence à mes côtés ». Se protéger du démon en disant : « Ô, Allâh ! Je me réfugie auprès de Toi contre mon propre mal, contre le mal du démon et son polythéisme, contre le fait de me faire du mal ou de causer du mal à un musulman. »(6)

Quant aux idées qui persistent et qui découlent de faux arguments et d’un manque de compréhension, on ne peut les repousser qu’en s’appuyant sur des preuves et en réfléchissant de sorte à les anéantir. Ainsi, les preuves concrètes témoignant que Muhammad était bel et bien un prophète sont très nombreuses. Notamment, il a informé de certains évènements futurs qui se sont produits tels qu’il l’avait prédit. Il a informé du fait que sa religion et sa parole aurait la suprématie et que ceux de sa communauté qui ont crû et pratiqué les bonnes œuvres prendraient le pouvoir sur terre. Il a prédit que les Byzantins vaincraient les Perses dans six à neuf ans. Il a prédit que les trésors des empereurs perse et byzantin seraient dépensés dans le sentier d’Allâh. Il a cité un par un, la veille de la bataille de Badr, les noms de ceux qui seraient tués et cela s’est déroulé tel qu’il l’a prédit. Il a annoncé à sa communauté que son règne d’étendrait en longueur sur le terre, ce qui s’est effectivement produit. Il a prédit que l’Heure du jugement n’aura pas lieu avant que sa communauté ne combatte des gens ayant des petits yeux et des petits nez écrasés, aux visages tels des boucliers aplatis, c’est-à-dire ayant les caractéristiques des Tatars, ce qui s’est déroulé comme prévu. Il a prédit que ‘Ammar serait tué par le groupe rebelle, or, il fut tué dans les rangs de ‘Ali رضي الله عنه lors de la bataille de Siffine. Il a informé qu’Al-Haşane ibn ‘Ali رضي الله عنه serait la cause par laquelle Allâh réconciliera deux grands groupes de sa communauté, ce qui s’est effectivement produit. Il a prédit l’apparition des kharijites et a décrit l’un d’entre eux, surnommé Dhou-Thoudayya (l’homme à la petite mamelle) qui fut retrouvé exactement comme il l’avait décrit.

Également, les précédents livres célestes tels que la Thora et l’Évangile ont annoncé l’avènement du Messager d’Allâh. Allâh dit au sujet de Son prophète Jésus fils de Marie :

﴿وَمُبَشِّرًا بِرَسُولٍ يَأْتِي مِنْ بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ [الصف: 6]

Sens du verset :

Et je suis venu annoncer un messager qui me succèdera, qui s’appelle Ahmad﴿ [s. As-Saff : v. 6]. Al-Boukhârî a rapporté que ‘Abd Allâh ibn ‘Amr رضي الله عنهما a cité la description du Prophète qu’il avait trouvée dans la Thora. Dans la Thora actuelle, dont les juifs reconnaissent l’authenticité, on peut lire dans le premier livre qu’Allâh S’est dévoilé à Abraham et lui a dit : « Lèves-toi et vas sur la terre, en long et en large, pour honorer ton fils ». Or, il est évident que nul autre que Mouhammad n’a régné sur l’est et l’ouest de la terre, comme il le dit lui-même : « Allâh a plié la terre pour que je la contemple, j’en ai vu l’est et l’ouest et le règne de ma communauté y atteindra ce qu’on m’en a montré »(7).

Ensuite, ses miracles sont très nombreux ; il y a parmi eux : la lune qui s’est fendue et que des gens ont vu de leurs yeux, le tronc d’arbre qui pleure, les cailloux qui clament la pureté d’Allâh, l’eau qui jaillit d’entre ses doigts, la façon dont il a informé des caravanes de Qouraych qui voyageaient l’hiver et l’été lorsqu’il a voyagé de nuit à la mosquée d’Al-Aqsâ. Parmi ses plus grands miracles, on trouve le noble Coran, qui a défié les Arabes les plus éloquents de composer un verset qui lui soit semblable. Allâh a dit :

﴿قُلْ لَئِنِ اجْتَمَعَتِ الإِنسُ وَالْجِنُّ عَلَى أَن يَأْتُوا بِمِثْلِ هَذَا الْقُرْآنِ لاَ يَأْتُونَ بِمِثْلِهِ وَلَوْ كَانَ بَعْضُهُمْ لِبَعْضٍ ظَهِيرًا [الإسراء: 88]

Sens du verset :

Dis : si les génies et les humains s’unissaient pour composer quelque chose de semblable à ce Coran, ils n’y arriveraient pas, même en s’aidant les uns les autres﴿ [s. Al-Isrâ (le Voyage Nocturne) : v. 88] Il renferme encore d’autres miracles concrets. Le Prophète était donc véridique dans ce dont il informait. Pour que la foi d’un musulman soit valable, il doit croire en lui et quiconque doute de lui ou de son message à cause des idées qui persistent dans les esprits, et qui découlent d’arguments erronés et trompeurs, devra renouveler sa foi.

Nous demandons à Allâh, Seigneur du Grand Trône, de nous protéger et de te protéger contre le mal du démon et contre ses ruses et ses pièges, de nous raffermir sur la parole attestée ici-bas et dans l’au-delà, de diriger nos pas, de faire de nous des protecteurs de la religion et des défenseurs de la Sounnah. Ô, Allâh ! Nous te demandons une foi qui touche nos cœurs et une certitude sincère. Ô Allâh, fais de nous des gens bien guidés. Protège-nous contre le doute, le polythéisme, la rébellion, l’hypocrisie et les mauvaises mœurs.

Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 14 de Rabî‘ Al-Awwal 1427 H,
correspondant au 12 avril 2006 G.

 


(1) Rapporté par Mouslim (132), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(2) Rapporté par : Al-Boukhârî (3276) et Mouslim (134), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(3) Rapporté par : Ahmad (21867) et At-Tabarânî (3719), d’après Khouzayma ibn Thâbit رضي اله عنه ; jugé sahîh (authentique) par Al-Albânî dans Sahîh Al-Djâmi‘ (1657).

(4) Rapporté par At-Tirmidhî (3474), d’après Abd Ar-Rahmâne ibn Ghanam Al-Ach‘arî رضي الله عنه.

(5) Rapporté par Al Boukhârî (6403) et Mouslim (691), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(6) Rapporté par At-Tirmidhi (3529), d’après ‘Abd Allah ibn ‘Amr رضي الله عنه ; jugé sahîh (authentique) par Al-Albanî dans Sahîh Al-Djâmi‘ (7813).

(7) Rapporté par Mouslim (2889), d’après Thawbâne رضي الله عنه.