Le jugement relatif à l’utilisation du Douf en plastique | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Mercredi 11 Rabî` El-'Awwal 1442 H - 28 octobre 2020 G



Fatwa n° 543

Catégorie : Fatwas relatives à la Famille - L'acte de mariage - Les étiquettes du mariage

Le jugement relatif à l’utilisation
du Douf en plastique

Question :

Les opinions [des ulémas] divergent par rapport au jugement porté sur le Douf en plastique :

Certains [ulémas] jugent qu’il est permis, car il est dépourvu de cordes, doté d’une seule face (c’est-à-dire qu’il n’est pas un tambour) et qu’il est, à l’origine, jugé licite.

D’autres jugent qu’il est interdit en prenant en considération la matière dont il est fabriqué, car – comme vous le remarquez – cet instrument est fait en plastique. Et du moment qu’il a la forme du Douf et que la matière dont il est fabriqué est le plastique au lieu de la peau de bête, le jugement en rapport changera de la permission à l’interdiction vu qu’il ressemble aux autres instruments de musique.

Laquelle de ces deux considérations est la plus correcte, selon vous, pour en déterminer le jugement ? Et quel est le jugement concernant l’utilisation de ce genre de Douf ? Qu’Allâh vous récompense.

 

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Si la différence entre ce genre de Douf et le Douf originel réside dans sa matière (plastique), il faudra, alors, voir les caractéristiques rythmiques et musicales du son qu’il produit. Si celui-ci est identique à celui du Douf originel, il en prend le même jugement. Et si les deux sons se ressemblent, celui en question suivra celui du Douf originel en jugement.

Par ailleurs, si le son produit par ce genre de Douf est différent, ce dernier ne sera pas considéré comme faisant partie du Douf autorisé par exception, conformément aux hadiths [rapportés à ce sujet]. Il fera, plutôt, partie de l’ensemble des instruments musicaux suivant la considération susmentionnée.

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 27 Cha‘bân 1427 H,
correspondant au 20 septembre 2006 G.