À propos de faire les évocations de la prosternation en faisant la prosternation de la distraction | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Samedi 14 Rabî` El-'Awwal 1442 H - 31 octobre 2020 G

Fatwa n° 65

Catégorie : Fatwas de la salat – La description de la prière

À propos de faire les évocations de la prosternation en faisant la prosternation de la distraction

 

Question :

Est-il permis religieusement de faire les invocations de la prosternation au cours de la prosternation de la distraction?

 

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Il est permis à celui qui était distrait dans sa salat de dire dans la prosternation de la distraction ce qu’il dit dans la prosternation faite dans la salât, car c’est une prosternation incluse dans la majorité des Textes relatifs à la prosternation et ses façons et dans tout ce qui a trait aux invocations. Cela est recommandé pour lui, néanmoins, il lui est défendu de réciter le noble Coran lors de la génuflexion et de la prosternation, vu que le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a dit : «On m’a interdit de réciter le noble Coran quand je suis incliné ou prosterné. Dans l’inclinaison, exaltez le Seigneur ! Dans la prosternation, efforcez-vous de faire les invocations ! Car il est plus susceptible que vous soyez ainsi exaucés.»(1)

 

Et le savoir est auprès d’Allâh. Nous concluons en disant : la louange est à Allâh, le Seigneur des Mondes, qu’Allâh prie et salue notre Prophète Mouhammad, sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

Alger, le 14 de Dhoû-L-Hidjdja 1426 H,

correspondant au 14 janvier 2006 G.

 

 


(1) Rapporté par Mouslim (479), d’après le hadith rapporté par Ibn Abbâs رضي الله عنهما.