Le jugement relatif au banquet organisé le jour de la circoncision | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Mercredi 9 Rabî` Eth-Thânî 1442 H - 25 novembre 2020 G



Fatwa n° 783

Catégorie : Fatwas relatives aux Boissons et aux Aliments - Aqîqa

Le jugement relatif au banquet
organisé le jour de la circoncision

Question :

Le banquet cérémonial est-il permis à l’occasion de la circoncision ?

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Certains savants ont émis l’avis qu’il n’est pas légiféré d’organiser le banquet de la circoncision, car il n’y a pas un texte qui affirme cela. Néanmoins, l’avis de certains savants, comme rapporté par Al-Qâdî ‘Iyâd, An-Nawawî, Ibn Al-Qayyim et Ach-Chawkânî, est qu’il fait partie des banquets qu’on prépare par le biais de la cuisson et qu’on donne en guise de remerciement, c’est-à-dire remercier le Bienfaiteur pour ses bienfaits. Cela dénote aussi un acte de bienveillance [envers les autres]. Parmi les figures de la bienveillance, il y a « Al-‘Adhîra » ou « Al-I‘dhâr » qui signifie : le banquet de la circoncision(1).

L’avis adopté par la majorité des Compagnons et des Successeurs consiste à affirmer qu’il est obligatoire de ré­pondre à l’invitation aux banquets(2).

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 20 de Al-Mouharram 1428 H

correspondant au 8 février 2007 G.

 



(1) Cf. : An-Nihâya d’Ibn Al-Athîr (3/197), Nayl Al-Awtâr d’Ach-Chawkânî (7/377).

([2])Cf. : Touhfat Al-Mawdoûd d’Ibn Al-Qayyim (90), Nayl Al-Awtâr d’Ach-Chawkânî (7/377).