Fatwa n°: 24

Catégorie: Fatwas relatives au dogme et monothéisme

La véracité de la vision du Prophète en rêve

Question :

Notre cheykh, j’ai vu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم en rêve à trois reprises différentes; quel est le sens de mon rêve? Qu’Allah vous bénisse.

Réponse :

Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Sache que celui qui voit le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم en rêve, s’il le voit sous les traits qui étaient les siens ici-bas, a vu la vérité. En effet le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a dit: «Celui qui me voit en rêve m’a bel et bien vu, car le diable ne prend pas mon apparence.»(1), et dans une autre version: «Celui qui m’a vu a vu la vérité.»(2). Ainsi, sa vision صلَّى الله عليه وسلَّم en rêve ne sera vraie que si elle correspond à sa description qui est bien connue dans les hadiths parlant de lui. Si elle n’y correspond pas, alors elle n’est qu’un amas de rêve et l’œuvre du diable qui se joue de l’être humain. Le diable prend une forme autre que celle du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم et fait croire à la personne qui ignore comment était le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم ici-bas que c’est son image, alors qu’il n’en est rien. C’est pour cette raison que lorsque quelqu’un venait raconter à Ibn Sîrîn رحمه الله qu’il avait vu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم [en rêve], il lui disait: «Décris-moi celui que tu as vu.». S’il lui faisait une description qu’il ne connaissait pas, il lui disait alors: «Tu ne l’as pas vu.»(3). C’est par ce critère que l’on connaît celui qui a réellement vu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم de celui à qui le diable a fait croire qu’il l’a vu.

Le savoir parfait appartient à Allah عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu’Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Alger, le 7 Al-Mouharram 1427 H,

correspondant au 6 février 2006 G.

 



(1) Rapporté par Al-Bukhâri, chapitre du « Savoir » (hadith 110) et des « Bonnes manières » (hadith 6179), par Mouslim, chapitre « La vision » (hadith 6056), par Ibn Mâdjah, chapitre de « L’interprétation des rêves » (hadith 4034), par Ahmad (hadith 7367) par l’intermédiaire d’Abou Hourayra رضي الله عنه.

(2) Rapporté par Al-Boukhâri, chapitre «L’interprétation » (hadith 6996), par Mouslim, chapitre « La vision » (hadith 6058), Ahmed (hadith 22096) et par Ad-Dârimi (hadith 2195) par l’intermédiaire d’Abou Qatâda رضي الله عنه.

(3) Al-Boukhâri l’a narré dans As-Sahîh et dont la chaîne de narration manque d’un narrateur ou plus, chapitre de « Chapitre de l’interprétation » (3/449). Al-Hâfidh Ibn Hadjar رحمه الله a dit dans Fat’h Al-Bâri (12/465) : « On nous l’a rapporté avec une chaîne Mawsôl(lié) par l’intermédiaire d’Ismâ`îl Ibn Is’hâq Al-Qâdhi, sa chaîne de narration est authentique », voir : As-Silsila As-Sahîha (1-6/517) d’Al-Albâni.

.: Il n’est permis de faire référence à une matière ou l’attribuer au Cheikh que si celle-ci a été publiée sur son site officiel :.

.: Les matières du site sont exclusivement d’ordre scientifique jurisprudentiel émanant de la charia, et n'ont point d'objectifs médiatiques.

Elles ne doivent en aucune façon être publiées à l’occasion des occurrences et des nouvelles calamités vécues par la nation :.

.: L’adminstration du site web interdit la traduction et l’exploitation des matières publiées sur le site à des fins commerciales,

et autorise leur utilisation pour des raisons de recherche ou de prêche tout en faisant référence au site :.

Tous droits réservés (1424 H/2004 G – 1436 H/2014 G)