La maladie dont il est obligatoire d’informer le prétendant | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Lundi 14 Rabî` Eth-Thânî 1442 H - 30 novembre 2020 G



Fatwa n° 422

Catégorie : Fatwas relatives à la Famille - L'acte de mariage - Les fiançailles

La maladie dont il est obligatoire
d’informer le prétendant

Question :

J’ai une sœur qui s’était fiancée. Auparavant, elle était malade et le médecin lui avait dit qu’elle pouvait se marier bien qu’elle ne soit pas complètement guérie. Il lui avait dit aussi que la maladie pourrait réapparaître au fil du temps.

Est-il obligatoire d’informer le prétendant de cela ?

 

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Si la maladie est chronique, il est obligatoire d’en informer le prétendant, de peur de le tromper. S’il l’accepte avec sa maladie, il l’aidera à se faire soigner et subviendra à ses dépenses obligatoires. Mais s’il ne l’accepte pas, Allâh lui accordera un autre prétendant du moment qu’elle est véridique envers les gens. En effet, dire la vérité est une vertu qu’Allâh عزّ وجلّ aime. Il nous ordonne de nous y attacher en disant :

﴿يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ ٱتَّقُواْ ٱللَّهَ وَكُونُواْ مَعَ ٱلصَّٰدِقِينَ ١١٩ [التوبة].

Sens du verset :

Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh et soyez avec les véridiques  ﴿ [s. At-Tawba (le Repentir) : v.119]

Cependant, si la femme est complètement guérie de sa maladie, il n’est pas obligatoire, dans ce cas, d’informer le prétendant d’une chose qui s’est produite et qui a, ensuite, disparu. Si sa maladie est passagère, il n’y a pas de raison d’en parler, car elle est éphémère comme le rhume ou autre. De plus, les gens ont l’habitude de contracter des maladies qui ne sont pas chroniques. En vérité, « l’habitude fait loi ».

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 6 de Rabî‘ Ath-Thânî 1427 H,
correspondant au 4 mars 2006 G.