Le jugement relatif au mariage avec un chiite rafidite | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Dimanche 11 Rabî` El-'Awwal 1443 H - 17 octobre 2021 G



Fatwa n° 687

Catégorie : Fatwas relatives à la Famille - L'acte de mariage - L'établissement d'un acte de mariage

Le jugement relatif au mariage
avec un chiite rafidite

Question :

Je suis une sœur algérienne sunnite – louange à Allâh –. J’ai 40 ans et je ne suis pas encore mariée. Ces jours-ci, un homme marié qui cherche une deuxième femme m’a demandée en mariage. Le problème est qu’il m’a, récemment, avoué qu’il appartenait à la secte chiite rafidite(1). Aujourd’hui, ce sujet me rend perplexe. Je ne vous cache pas que je ne connais pas suffisamment ma religion, ce qui pourrait permettre à cet homme de profiter de mon ignorance pour jeter la suspicion sur ma croyance. Je vous demande l’aide et le conseil. Qu’Allâh vous en récompense.

 

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Il est interdit à la femme sunnite, qui croit qu’il n’y a de Divinité digne d’adoration hormis Allâh عزّ وجلّ, de se marier avec un homme ­rafidite polythéiste et nuisible à la religion et au monothéisme. Également, il est interdit à l’homme sunnite de se marier avec une femme rafidite polythéiste, conformément au verset dans lequel Allâh عزّ وجلّ dit :

﴿وَلَا تُمۡسِكُواْ بِعِصَمِ ٱلۡكَوَافِرِ[الممتحنة: 10].

Sens du verset :

Et ne gardez pas de liens conjugaux avec les mécréantes  ﴿ [s. Al-Moumtahanah (l’Éprouvée) : v. 10], ainsi que le verset :

﴿وَلَعَبۡدٞ مُّؤۡمِنٌ خَيۡرٞ مِّن مُّشۡرِكٖ وَلَوۡ أَعۡجَبَكُمۡۗ[البقرة: 221].

Sens du verset :

et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un polythéiste même s’il vous enchante  ﴿ [s. Al-Baqara (la Vache) : v.221]

Cela, vu que la doctrine des rafidites implique de rendre mécréant l’ensemble d’Al-Mouhâdjiroûne(2), et de tous ceux qui demandent à Allâh de les agréer et L’implorent pour leur pardonner. Elle implique aussi la permission de les tuer et l’interdiction [de manger] de leurs bêtes égorgées. De même, cette doctrine entraîne la croyance de l’infaillibilité à leurs [douze] Imam présumés, à leur attribuer des caractéristiques divines et à utiliser les contre-vérités en ayant la croyance que ces mensonges sont des actes religieux agréés. De plus, les rafidites font des exégèses batinides(4) du Coran et prétendent que les membres de la maison du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم disposaient de façon exclusive de sciences et de secrets dont personne n’a connaissance excepté eux. En outre, cette secte suspend [la prière dans] les mosquées, construit ce qu’elle appelle des mausolées et des tombes qu’elle magnifie plus que les mosquées. Du reste, les membres de cette secte glorifient leur Mahdi attendu tout en estimant que la croyance en lui est l’un des piliers de la foi et que les choses licites et illicites dépendent de lui, même si cela contredit le Coran et la Sounna. Cela ne représente, en fait, qu’une petite partie de la croyance des rafidites.

La femme doit, donc, se protéger du feu de l’enfer suivant le verset dans lequel Allâh سبحانه وتعالى dit :

﴿يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ قُوٓاْ أَنفُسَكُمۡ وَأَهۡلِيكُمۡ نَارٗا[التحريم: 6]

Sens du verset :

Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un feu  ﴿ [s. At-Tahrîm (l’Interdiction) : v.6]

En effet, se préserver du feu de l’enfer consiste à s’écarter de tout ce qui nous rapproche de ce feu et nous éloigne d’Allâh عزّ وجلّ.

Nous demandons à Allâh عزّ وجلّ de vous accorder un mari sunnite pieux et d’une haute moralité, de vous éloigner de la voie de la perversité et des vices, qu’ils soient manifestes ou cachés.

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 30 Djoumâda-L-Oûlâ 1428 H,
correspondant au 16 juin 2007 G.

 



(1) Les rafidites sont une fraction appartenant à la secte chiite. (NDT).

(2) Les Compagnons qui ont émigré en quittant La Mecque pour s’installer à Médine. (NDT).

(3) Les Compagnons médinois qui ont soutenu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم. (NDT).

(4) Exégèses qu’ils prétendent être l’interprétation du sens implicite du Coran. (NDT).