Le jugement relatif au fait de se hâter pour atteindre la prière | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Lundi 16 Cha`bân 1445 H - 26 février 2024 G

Fatwa n° 450

Catégorie : Fatwas relatives à la prière – La façon de l’accomplir

Le jugement relatif au fait de se hâter
pour atteindre la prière

Question :

Quel est le jugement relatif au fait de se rendre à la mosquée au moyen d’une bicyclette, sachant que l’on commencera la prière en haletant ? Si cette personne effectue la prière ainsi, cette dernière est-elle considérée comme correcte ?

 

Réponse :

Louange à Allah, Maître des Mondes. Que prière et salut soient sur celui qu'Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Il n’y a pas de mal à se rendre à la mosquée en étant véhiculé ou à pied, car cela est attesté dans la Sounna. Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم avait, en effet, fait le tour de la Maison Sacrée (Al-Ka'bah) sur sa chamelle (1). Néanmoins, le fait de se presser pour atteindre la prière est interdit suivant le hadith du Messager d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم qui dit : «Si vous entendez Al-Iqâma(2), venez à la prière sereinement et avec révérence. Ne pressez point le pas. Accomplissez ce que vous avez atteint [à votre arrivée] et complétez ce que vous avez raté.»(3) Même si ce hadith établit l’interdiction pendant Al-Iqâma, il consolide l’interdiction relative au fait de se hâter préalablement, car le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit aussi : «Si vous vous dirigez vers la prière, allez-y sereinement. Accomplissez ce que vous avez atteint [à votre arrivée] et complétez ce que vous avez raté.»(4) Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit également : «Si quelqu’un parmi vous va [à la mosquée] en ayant l’intention d’accomplir la prière, il est, alors, en prière.»(5)

Assurément, le fait de se presser s’oppose à la sérénité et à la révérence. Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a attiré l’attention de la personne que même si elle n’a rien atteint de la prière, elle aura quand même réalisé son objectif [de cette adoration], car elle est en état de prière. Cela, en plus du fait que se diriger vers la mosquée, à pied et sans se hâter, nécessite beaucoup de pas et c’est ce sens-là qui est recherché en soi, comme cela a été authentiquement rapporté dans le hadith où le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit : « Pour chaque pas, un degré»(6), et dans une autre version : «À Chaque fois que [la personne qui va pour prier] lève son pied droit, Allah عَزَّ وَجَلَّ lui inscrit une bonne œuvre, et à chaque fois qu’il pose le pied gauche, Il lui en ôte une mauvaise œuvre.»(7) Du reste, la prière est correcte étant donné que l’empressement en est indépendant.

Le savoir parfait appartient à Allah عزَّ وجلَّ, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 8 de Djoumâdâ Al-Oûlâ 1427 H,
Correspondant au 4 juin 2006.

 



(1) Rapporté par Al-Boukhârî (1612) et Mouslim (1272), d’après Ibn ‘Abbâs رضي الله عنهما.

(2) Al-Iqâma est l’appel précédant immédiatement l'accomplissement de la prière. (N.D.T.).

(3) Rapporté par Al-Boukhârî (636) et Mouslim (602), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(4) Rapporté par Al-Boukhârî (635) et Mouslim (603), d’après Aboû Qatâda رضي الله عنه.

(5) Rapporté par Mouslim (602), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(6) Rapporté par Mouslim (664), d’après Djâbir رضي الله عنه.

(7) Rapporté par Aboû Dâwoûd (563), d’après un homme des Ansâr رضي الله عنه. Ce hadith a été jugé authentique par Al-Albânî dans Sahîh Al-Djâmi‘ (440).