Les suicides et les événements qui surviennent dans la nation | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Dimanche 24 Dhou El-Hijjah 1440 H - 25 août 2019 G

Rappel et condamnation
à propos des suicides et des événements qui surviennent dans la nation

Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu'Allah عزَّ وجلَّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Allah عزَّ وجلَّ a, certes, honoré les fils d’Adam par leur adoration qu’ils Lui vouent et par l’obéissance qu’ils Lui prêtent et les a préférés à plusieurs de Ses créatures en les pourvoyant des plus belles formes et des plus parfaites.

Allah عزَّ وجلَّ dit :

﴿لَقَدْ خَلَقْنَا الإِنْسَانَ فِي أَحْسَنِ تَقْوِيمٍ﴾ [التين: 4].

Traduction du sens du verset :

Nous avons certes créé l’homme dans la forme la plus parfaite﴿ [Et-Tîne (Le Figuier) : 4].

Il dit aussi :

﴿يَا أَيُّهَا الإِنْسَانُ مَا غَرَّكَ بِرَبِّكَ الْكَرِيمِ. الَّذِي خَلَقَكَ فَسَوَّاكَ فَعَدَلَكَ. فِي أَيِّ صُورَةٍ مَا شَاءَ رَكَّبَكَ﴾ [الانفطار: 6-8].

Le sens du verset :

Ô homme! Qu'est-ce qui t'a trompé au sujet de ton Seigneur, le Noble, qui t'a créé, puis modelé et constitué harmonieusement? Il t'a façonné dans la forme qu'Il a voulue.﴿ [El-Infitâr(La Rupture) : 6-8].

Il dit également :

﴿وَلَقَدْ كَرَّمْنَا بَنِي آدَمَ وَحَمَلْنَاهُمْ فِي الْبَرِّ وَالْبَحْرِ وَرَزَقْنَاهُمْ مِنَ الطَّيِّبَاتِ وَفَضَّلْنَاهُمْ عَلَى كَثِيرٍ مِمَّنْ خَلَقْنَا تَفْضِيلاً﴾ [الإسراء: 70].

Le sens du verset :

Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures.﴿ [El-Infitâr (La Rupture) : 70].

Allah عزَّ وجلَّ les a ordonnés de préserver cette faveur, Il les a prévenus de faire tort à eux-mêmes, Allah تعالى dit :

﴿وَلاَ تَقْتُلُوا أَنفُسَكُمْ إِنَّ اللهَ كَانَ بِكُمْ رَحِيمًا﴾ [النساء: 29].

Traduction du sens du verset :

Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous﴿ [En-Nissâ' (Les Femmes) : 29].

Il dit encore :

﴿وَلاَ تُلْقُوا بِأَيْدِيكُمْ إِلَى التَّهْلُكَةِ ﴾ [البقرة: 195].

Traduction du sens du verset :

... Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction.﴿ [El-Baqara (La Vache) : 195].

Gloire à Allah, qui crée et agence avec harmonie et qui prédétermine et guide les gens.

La Charia inflige une lourde punition à ceux qui se font du tort en mettant fin à leurs jours. D’après Djoundoub رضي الله عنه, le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit : « Il y avait, parmi ceux qui vous ont précédés, un homme qui avait été blessé. Ne pouvant supporter sa douleur, il prit un couteau avec lequel il s’amputa la main. Le sang alors ne cessant de couler, il mourut. Allah تعالى dit a ce sujet : « Mon serviteur m’ayant devancé pour l’époque de sa mort, je l’ai privé du paradis »(1). Allah عزَّ وجلَّ le torturera au Jour de la Résurrection par la chose avec laquelle il s’est donné la mort. Il est rapporté par l’intermédiaire de Thâbit Ibn Ad-Dhahâk رضي الله عنه que le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit : « …celui qui se donne la mort par une chose quelconque au monde, sera châtié par cette même chose au jour de la résurrection… »(2). Il est rapporté également par l’intermédiaire d’Abou Hourayra que le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit : « Celui qui se jette du haut d’une montagne pour se tuer ira dans le feu de l’enfer; il y sera plongé sans cesse et y demeurera éternellement. Celui qui avalera un poison pour se tuer, le gardera dans sa main et l’avalera sans cesse dans le feu de l’enfer où il demeurera éternellement. Celui qui se tuera au moyen d’un instrument tranchant conservera cet instrument dans la main et s’en frappera sans cesse au ventre dans le feu de l’enfer où il demeurera éternellement »(3).

Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a renoncé, une fois, à l’accomplissement de la prière sur une personne qui s’est suicidé, en guise de punition pour la personne et en guise de réprimande pour les autres pour ne pas commettre le même acte. Djâbir Ibn Samoura a rapporté qu’on a amené le cadavre d’un homme qui s’est suicidé avec une lame très large devant le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم. Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم n’a pas fait la prière funéraire sur lui(4).

Ceci dit, il sera plus infâme qu’un musulman se donne la mort par le feu, et il est connu que nul n’a le droit de torturer par le feu, sauf Allah تعالى, conformément au hadith du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم qui dit : « …Il ne sied qu’au Seigneur du Feu de punir par le feu»(5).

Allah عزَّ وجلَّ a assuré pour Ses serviteurs des méthodes droites qui garantissent leur rectitude et réussite. Allah تعالى dit :

﴿أَيَحْسَبُ الإِنْسَانُ أَنْ يُتْرَكَ سُدًى﴾ [القيامة: 36].

Traduction du sens du verset :

L'homme pense-t-il qu'on le laissera sans obligation à observer?﴿ [El-Qiyâma (La Résurrection) : 36].

Il dit également :

﴿وَمَا كُنَّا عَنِ الْخَلْقِ غَافِلِينَ﴾ [المؤمنون: 17].

Traduction du sens du verset :

Et Nous ne sommes pas inattentifs à la création﴿ [El-Mou'minoûn (Les Croyants) : 17].

Ainsi, Allah عزَّ وجلَّ a enjoint à Ses serviteurs d’observer ce qui est utile pour eux dans leur vie d’ici bas comme dans l’au-delà, et de s’éloigner de tout ce qui est nuisible et mauvais et qui va à l’encontre de ce qu’Allah aime et agrée.

Allah تعالى dit :

﴿فَامْشُوا فِي مَنَاكِبِهَا وَكُلُوا مِنْ رِزْقِهِ وَإِلَيْهِ النُّشُورُ﴾ [الملك: 15].

Traduction du sens du verset :

parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce qu'Il vous fournit. Vers Lui est la Résurrection.﴿ [El-Moulk (La Royauté) : 15].

De même, Il les a prévenus contre le désespoir et le découragement et Il a expliqué que ces attributs sont inhérents aux gens égarés. Il dit alors :

﴿وَلاَ تَيْأَسُوا مِنْ رَوْحِ اللهِ إِنَّهُ لاَ يَيْأَسُ مِنْ رَوْحِ اللهِ إِلاَّ الْقَوْمُ الْكَافِرُونَ﴾ [يوسف: 87].

Traduction du sens du verset :

Et ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Ce sont seulement les gens mécréants qui désespèrent de la miséricorde d'Allah﴿ [Youssouf (Joseph) : 87].

Allah تعالى dit aussi :

﴿قَالَ وَمَنْ يَقْنَطُ مِنْ رَحْمَةِ رَبِّهِ إِلاَّ الضَّالُّونَ﴾ [الحجر: 56].

Le sens du verset :

Il dit:Et qui désespère de la miséricorde de son Seigneur, sinon les égarés?﴿ [El-Hidjr : 56].

Ceci dit, l’administration du site web du Cheikh Abou `Abd El-Mou`iz Mohammed Ali Ferkous –qu’Allah le protège- désapprouve fortement ces modèles de dégradation et de décadence que la société et la civilisation moderne ont innovés, comme le suicide en se donnant la mort et en détruisant le corps par brûlage, et c’est là, une solution fatale et une expression de désespoir et de mécontentement de la conjoncture politique et sociale. Ceci est la voie adoptée ces derniers temps par quelques individus des nôtres qui les imitent à cause de la situation actuelle difficile qui s’est répercutée négativement sur leurs âmes délabrées, et ce que cela a entraîné comme destruction, pillage et corruption

﴿وَاللهُ لاَ يُحِبُّ الْفَسَادَ﴾ [البقرة: 205].

Traduction du sens du verset :

Et Allah n’aime pas le désordre﴿ [El-Baqara (La Vache) : 205].

La dépendance aveugle à la civilisation contemporaine quant à la destruction des corps, l’effusion de sang, l’abatage des âmes et l’adoption du suicide comme moyen de condamnation vont à l’encontre des préceptes de l’Islam, à savoir, son dogme, ses jugements et ses moralités. De plus, on ne doit pas aspirer à une fin louable si le moyen qui mène vers elle est interdit. En outre, même si les fins sont d’une suprême bonté, elles ne rendent, en aucun cas, les moyens illicites permis, comme il est établi dans les règles de la charia que: «La fin ne justifie pas les moyens ».

Donner aux jeunes de notre nation ces abjectes mœurs importées rend, d’ailleurs, le cœur chagriné et l’âme brisée de douleur.

Sans tenir compte de qui est derrière ces événements et qui nourrit les populations musulmanes par de tels procédés désapprouvés, l’administration du site web du Cheikh rappelle tout le monde que le devoir du musulman s’il est atteint par une chose qu’il n’a pas commise est de patienter et ne pas se désoler et désespérer de la miséricorde d’Allah تعالى. Il doit considérer que cela est prédestiné et ne doit pas s’affliger de ce qui se passe, en revanche, il faut qu’il sache que « Ce qui l’atteint n’aurait pu le rater et ce qui l’épargne n’aurait pu l’atteindre »(6). Il doit donc craindre Allah, Lui demander pardon et patienter, car, ces choses sont les clés du bien et de la bénédiction. Allah عزَّ وجلَّ dit :

﴿وَإِنْ تَصْبِرُوا وَتَتَّقُوا فَإِنَّ ذَلِكَ مِنْ عَزْمِ الأُمُورِ﴾ [آل عمران: 186].

Traduction du sens du verset :

Mais si vous êtes endurants et pieux... voilà bien la meilleure résolution à prendre.﴿ [Âl `Imrâne (La Famille d’Imrâne) : 186].

Allah تعالى dit aussi :

﴿وَمَنْ يَتَّقِ اللهَ يَجْعَل لَهُ مَخْرَجًا. وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لاَ يَحْتَسِبُ﴾ [الطلاق: 2-3].

Traduction du sens du verset :

Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par des moyens sur lesquels il ne comptait pas...﴿ [Et-Talâq (Le Divorce) : 2].

Et Il dit :

﴿إِنَّهُ مَنْ يَتَّقِ وَيَصْبِرْ فَإِنَّ اللهَ لاَ يُضِيعُ أَجْرَ الْمُحْسِنِينَ﴾ [يوسف: 90].

Le sens du verset :

Quiconque craint Allah et se montre patient en reçoit la récompense, car Allah ne frustre jamais les hommes de bien de leur récompense﴿ [Yoûssouf (Joseph) : 90].

Allah عزَّ وجلَّ dit également :

﴿فَاصْبِرْ إِنَّ وَعْدَ اللهِ حَقٌّ وَاسْتَغْفِرْ لِذَنْبِكَ﴾ [غافر: 55].

Le sens du verset :

Sois patient ! La promesse d'Allah s'accomplira sans conteste. Implore donc la rémission de tes péchés﴿ [Ghâfir (Le Pardonneur) : 55].

Comme les gens du savoir l’ont mentionné, il est du devoir du musulman de réfléchir sur la prédestination quand une calamité survient et d’implorer le pardon d’Allah s’il commet un péché.

Ceci dit, le serviteur doit faire les œuvres et ne pas rester sans agir, demander le secours d’Allah et être patient. En effet, adopter des moyens pour atteindre une chose est prescrit dans la charia, et le fait de les délaisser contredit l’ordre prescrit et va à l’encontre de la sagesse divine et constitue un manque de raison. Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit : « Observe ce qui est utile, demande le secours d’Allah et ne te livre pas à l’inactivité »(7).

Rappelons également que le musulman, bien qu’il doive obéir au gouvernant dans les choses qui sont conformes à la charia, il est d’autre part obligatoire au dirigeant de gouverner la nation par la vérité révélée, de raviver l’Islam, de sauver sa nation de l’oppression, de l’athéisme, du pillage des richesses, des gens qui lèsent leurs frères dans leurs droits et d’autres avilissements et causes de perdition. Il doit tout de même, semer la justice et la sécurité comme le dicte le devoir de piété. Les gouverneurs doivent aussi remplir leur pays de justice après avoir été remplis d’oppression et d’injustice. En effet, Allah عزَّ وجلَّ élève ceux qui suivent Sa voie du plus bas au plus haut degré et leur donne la suprématie de sorte qu’ils soient des guides et des maîtres sur terre. Allah عزَّ وجلَّ dit :

﴿وَعَدَ اللهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنْكُمْ وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَيَسْتَخْلِفَنَّهُمْ فِي الأَرْضِ كَمَا اسْتَخْلَفَ الَّذِينَ مِنْ قَبْلِهِمْ وَلَيُمَكِّنَنَّ لَهُمْ دِينَهُمُ الَّذِي ارْتَضَى لَهُمْ وَلَيُبَدِّلَنَّهُمْ مِنْ بَعْدِ خَوْفِهِمْ أَمْنًا يَعْبُدُونَنِي لاَ يُشْرِكُونَ بِي شَيْئًا وَمَنْ كَفَرَ بَعْدَ ذَلِكَ فَأُولَئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ﴾ [النور: 55].

Le sens du verset :

Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes oeuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers.﴿ [En-Noûr (La Lumière) : 55].

Le savoir parfait appartient à Allah عزَّ وجلَّ, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mouhammad, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 13 Safar1432 H,
correspondant au 17 janvier 2011 G.



(1) Rapporté par Al-Boukhâri, chapitre des « Récits des Prophètes”, concernant ce qui a été dit sur les Fils d’Israël (hadith 3463), par l’intermédiaire de Joundoub Ibn `Abd Allâh رضي الله عنه.

(2) Rapporté par Al-Boukhâri, chapitre des « Bienséances », de ce qui est interdit comme injure et malédiction (hadith 6047) et par Mouslim, chapitre de la « Foi », par l’intermédiaire de Thâbit Ibn Adh-Dhahâk رضي الله عنه.

(3) Rapporté par Al-Bukhâri, chapitre de la « Médicine », concernant l’absorption du poison ; des remèdes à employer ; de ceux qui présentent un danger et de ceux qui sont pernicieux (hadith 5778) et Mouslim, chapitre de la « Foi » (hadith 109), par l’intermédiaire d’Abou Hourayra رضي الله عنه.

(4) Rapporté par Mouslim, chapitre des « Funérailles » (hadith 978), par l’intermédiaire de Djâbir Ibn Samoura رضي الله عنهما.

(5) Rapporté par Ahmed (hadith 16034), par Abou Dâwoûd, chapitre du “Djihad”, concernant la détestation de brûler l’ennemi (hadith 2673), par l’intermédiaire de Hamza Ibn `Amr Al-Aslami. Ce hadith est jugé authentique par Al-Albâni dans As-Silsila As-Sahîha (hadith 1565).

(6) Ceci est une partie du hadith rapporté par At-Tirmidhi, chapitre du « Destin », concernant ce qui est rapporté à propos de croire en la destinée, bonne ou mauvaise (hadith 2144), par l’intermédiaire de Djâbir Ibn `Abd Allâh رضي الله عنهما. Ce hadith est jugé authentique par Al-Albâni dans As-Silsila As-Sahîha (hadith 2439). «Nul ne peut être croyant que s’il croit en le destin, bon ou mauvais, et que ce qui l’atteint n’aurait pu le rater et ce qui l’épargné n’aurait pu l’atteindre ».

(7) Rapporté par Mouslim, chapitre du « Destin » (hadith 2664), par l’intermédiaire d’Abou Hourayra رضي الله عنه.