Concernant le jugement d’outrepasser les mosquées et les exceptions qui y sont relatives | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Mardi 20 Dhou El-Qa`dah 1440 H - 23 juillet 2019 G

Fatwa n° 183

Catégorie : Fatwas relatives à la Prière – Les mosquées

 

Concernant le jugement d’outrepasser les mosquées
 et les exceptions qui y sont relatives

Question :

Quel est le jugement religieux concernant le fait de ne pas prier dans la mosquée voisine à son domicile pour aller prier dans une mosquée plus éloignée ? Une exception existe-t-elle pour les mosquées hérétiques ? Qu’Allah vous rétribue abondamment.

Réponse :

Louange à Allah, maitre des mondes ; paix et salut sur celui qu’Allah a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu’au jour du jugement dernier. Cela dit :

À la base, la pratique décrite dans la question est interdite tel qu’il est indiqué dans le hadith qui est rapporté de façon marfoû‘ et dans lequel le Prophèteصلَّى الله عليه وسلَّم  dit : « Priez dans vos propres mosquées et n’outrepassez pas les mosquées »(1) , car aller prier ailleurs que dans sa mosquée peut vexer l’imam comme l’on justifié les savants en jurisprudence.

Cependant, ce texte ne s’applique pas quand l’imam ne récite pas correctement le Coran, ou quand il se livre ouvertement à des actes immoraux, ou lorsqu’il est accusé d’hérésie ou de n’importe quel autre défaut nuisible. Dans des cas pareils, les ulémas autorisent le musulman à changer de mosquée comme l’a déclaré Ibn Al-Qayyim de manière explicite dans I‘lâm Al-Mouwaqqi‘îne (2).

Il est également permis de changer de mosquée quand il existe un intérêt à le faire, comme assister à un cours de science de la religion, ou avoir un rendez-vous ou rendre une visite à l’heure de la prière dans cette mosquée, ainsi que d’autres situations analogues.

Cela étant dit, la science parfaite est auprès d’Allâh – qu’Il soit Très-Haut –. Et notre dernière invocation est : « Louange à Allâh, le Seigneur des mondes ». Et qu’Allâh prie sur notre Prophète Mouhammad, sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu’au Jour de la Rétribution, et qu’Il les salue.

Alger, le 27 Rabî‘ Al-Awwal 1425 H
Correspondant au 17 mai 2004 G



(1) Rapporté par At-Tabarânî dans Al-Mou‘djam Al-Awsat (5176) et jugé Sahîh (authentique) par Al-Albânî dans Sahîh Al-Djâmi‘ (5456) et dans As-Silsila As-Sahîha (2200).

(2) Voir : I‘lâm Al-Mouwaqqi‘ine d’Ibn Al-Qayyim (3/148).