Le jugement relatif aux cadeaux publicitaires | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Samedi 1 Joumâdâ Eth-Thâniya 1441 H - 25 janvier 2020 G



Fatwa n° 541

Catégorie : fatwas des transactions financières - les donations

Le jugement relatif aux cadeaux publicitaires

Question :

Quel est le jugement relatif aux cadeaux qu’octroient les sociétés sachant que leur valeur est déduite des montants des impôts ?

Réponse :

La louange est à Allah, le Seigneur des Mondes ; que les prières d’Allah et Son salut soient pour celui qu’Allah a envoyé comme miséricorde pour les créatures, ainsi que pour sa famille, ses Compagnons et ses frères jusqu’au Jour de la Rétribution. Cela dit :

Si l’objectif des organisateurs de ces cadeaux publicitaires est de faire connaître leurs entités commerciales ou la nature de leurs produits à titre publicitaire, en plus du fait de récupérer leurs dus par la réduction des charges imposables, je ne vois pas d’inconvénient de traiter avec (ces cadeaux) et de les diffuser selon les région où la publicité (est répandue), tant que cela ne coïncide pas avec les fêtes innovées comme celles du nouvel an, grégorien ou hégirien, ou celles ayant un aspect cultuel interdit par la religion, ou bien celles incluant des cadeaux prodigués aux travailleurs ou qui portent préjudice aux commerçants. Ce genre de cadeaux doit être prohibé à cause de ces motifs et des interdits religieux. En l’absence de ces caractères, cela est, à la base, donc, permis et licite.

Et le savoir est auprès d’Allah ; nous concluons en disant : la louange est à Allah, le Seigneur des Mondes, qu’Allah prie et salue notre Prophète Mouhammad, sa famille, ses Compagnons et ses frères jusqu’au Jour de la Rétribution.

Alger, le 21 de Radjab 1427 H
correspondant au 15 août 2006