Le jugement relatif au transfert de la Zakat d’un pays ou une région à une autre | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Mercredi 19 El-Mouharram 1441 H - 18 septembre 2019 G



Fatwa n° 635

Catégorie : Fatwas de la Zakat

Le jugement relatif au transfert de la Zakat
d’un pays ou une région à une autre

Question :

Quel est le jugement relatif au fait de transférer la Zakat d’une wilaya (département) vers une autre ?

Réponse :

Louange à Allah, Seigneur des mondes. Que la prière et le salut soient sur celui qu’Allah a envoyé comme une miséricorde pour les univers, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères et ce, jusqu’au Jour de la Résurrection.

Cela dit :

Le fondement religieux stipule que la Zakat doit être donnée aux huit catégories (de personnes) si elles sont présentes, sinon à celles d’entre elles qui vivent dans le pays même. Aussi, on ne la transfert vers un autre pays, conformément au hadith de Mu`âdh dans lequel le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a dit : «Fais leur savoir qu’Allah leur a obligé de verser une aumône de leurs biens qui sera prise de leurs riches et donnée à leurs pauvres.»(1) Or, quand les habitants du pays de la personne qui donne la Zakat s’en passent (d’elle), ou ils ne sont pas dans un véritable besoin, alors que d’autres gens qu’eux ont plus besoin de cette Zakat, ou (dans ce pays), on ne retrouve pas les huit catégories (qui méritent la Zakat), rien n’empêche dans ce cas de la transférer vers un lieu où on retrouve (ces huit catégories). Il est, aussi, permis de la transférer pour un intérêt religieux.

Malgré cela, si on la transfert sans qu’aucune des justifications citées ne soit présente, (son acquittement de cette manière) lui est bien suffisant. Il aurait ainsi agi contrairement à la procédure qui est prioritaire et meilleure. Ibn Qudâma رحمه الله a dit : «S’il fait le contraire et la transporte [vers un autre lieu], cela lui est suffisant selon l’avis de la majorité des gens de science… Et si les pauvres du pays où il habite s’en passent, il est permis alors de la transporter. »(2) [C’est-à-dire : chez ceux qui interdisent cela].

La science est auprès d’Allah Très Haut ; et notre dernière invocation est : louange à Allah, Seigneur des univers, et que la prière et le salut soient sur Mohammed, sur sa famille, ses Compagnons ainsi que sur ses frères jusqu’au Jour du Jugement Dernier.

Alger, le 25 de Dhû Al-Qa`da 1427H
correspondant au 16 décembre 2006

 



(1) Rapporté par Al-Bukhârî (1395) et Muslim (19) d’après Ibn `Abbâs رضي الله عنهما.

(2) Al-Mughnî d’Ibn Qudâma (2/672-673).