Le jugement concernant le fait de vendre des aliments dans un pays mécréant durant le mois de Ramadan | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Mercredi 19 El-Mouharram 1441 H - 18 septembre 2019 G



Fatwa numéro : 738

Type : Fatwas relatives au jeûne

Le jugement concernant le fait de vendre des aliments dans un pays mécréant durant le mois de Ramadan

La question :

Je travaille dans un fast-food dans un pays mécréant. Est-ce qu’il m’est permis de vendre ces aliments après la prière d’El-`Asr durant les jours du mois de Ramadan ? Sachant que les clients peuvent être des mécréants comme ils peuvent être des musulmans. Et qu’Allah vous rétribue du bien.

La réponse :

Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Il n’est pas permis d’aider ceux qui sont, en principe, ordonnés de jeûner le mois de Ramadan tels que les musulmans, ou ceux qui sont ordonnés de le faire après avoir rempli la condition de l’Islam comme les mécréants, à transgresser le mois de Ramadan en mangeant durant ses jours, car c’est une entraide dans le péché et la transgression, Allah عزّ وجلّ dit :

﴿وَتَعَاوَنُوا عَلَى الْبرِّ وَالتَّقْوَى وَلاَ تَعَاوَنُوا عَلَى الإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ﴾ [المائدة : 2].

Traduction du sens du verset :

Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression.﴿ [El-Mâ'ida (La table servie): 2].

En effet, la plus valable des opinions des Ulémas est que : les mécréants sont concernés par les branches de la Charia s’ils meurent en état de mécréance, par considération pour le fait qu’ils méritent le châtiment parce qu’ils n’ont pas accompli le jeûne qui est l’une des branches de la Charia. Néanmoins, dans leur vie, ils sont concernés par les branches de la Charia après qu’ils aient rempli la condition de l’Islam.

Du reste, vous pouvez consulter une autre fatwa dont le contenu est semblable à celle-ci, et qui est intitulée : « Le jugement concernant le fait de donner à manger à un mécréant le jour du mois de Ramadan »(1).

Le savoir parfait appartient à Allahعزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu’Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger le 13 Ramadhâne 1428 H

Correspondant au 25 septembre 2007 G

 



([1]) Fatwa numéro: (605).