Le jugement relatif à la bave, à la salive et au vomissement du nouveau-né | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Jeudi 27 Rabî` Eth-Thânî 1443 H - 02 décembre 2021 G



Fatwa n° 801

Catégorie : Fatwas relatives à la Purification - Les eaux et les souillures

Le jugement relatif à la bave,
à la salive et au vomissement
du nouveau-né

Question :

Quel est le jugement relatif à la salive, à la bave du nouveau-né et à son vomissement ?

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Les choses sont, à la base, pures. Pour cela, la salive du nouveau-né et son vomissement sont purs ; ou plutôt, le vomissement de l’être humain est pur.

Il n’y a pas de preuve qu’ils soient souillés, et personne n’a rapporté un texte valable à propos de leur impureté. Ils sont plutôt purs. Ensuite, l’enfant vomit beaucoup et sa salive se déverse toujours sur celui qui l’élève. Il s’agit, donc, d’un fait répandu. Malgré cela, le Législateur n’a pas ordonné de laver les vêtements à cause de cela, et n’a pas interdit de faire la prière avec, comme il n’a pas ordonné de faire attention à la salive de l’enfant.

Quant à l’unanimité [des savants] prétendue et concer­nant la souillure du vomissement de l’être humain, il s’agit, là, d’une prétention contredite par ce qu’a dit Ibn Hazm(1) qui a déclaré que le vomissement du musulman est pur. Ach-Châwkânî, également, et Siddîq Haşane Khân n’ont pas cité le vomissement parmi les souillures ; ils ont plutôt opté, d’une manière absolue, l’avis stipulant la pureté du vomissement de l’être humain parce qu’à la base, les choses sont pures. Il n’est, donc, pas question de lui attribuer un autre jugement (l’impureté) que s’il y a un texte qui le prouve et qui n’a pas de contraire qui l’égale ou est prioritaire(2).

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 9 de Rabi‘ Al-Awwal 1428 H
correspondant au 28 mars 2007 G.

 



(1) Al-Mouhallâ d’Ibn Hazm (1/183).

(2) Ar-Rawda An-Nadiyya de Mouhammad Siddîq Haşane Khân (1/118) et As-Sayl Al-Djarrâr d’Ach-Chawkânî (1/43).