De la permission d’exorciser les malades comateux ou en réanimation | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Jeudi 27 Rabî` Eth-Thânî 1443 H - 02 décembre 2021 G



Fatwa n° 840

Catégorie : Fatwas Médicales

De la permission d’exorciser
les malades comateux ou en réanimation

Question :

Une rouqya pratiquée sur un malade en état comateux ou sous une surveillance médicale en réanimation, est-elle légiférée ? Est-elle bénéfique pour lui ?

 

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Un malade (qui est) sous surveillance médicale en réanimation, s’il fait partie des gens qui sont bien droits dans la pratique de la religion et qui s’éloignent des péchés et des interdits, l’exorcisme légal pratiqué en récitant des versets et des invocations coraniques et prophétiques lui sera, par la permission d’Allâh عزّ وجلّ, bénéfique, et ce, notamment s’il est capable d’écouter la récitation du noble Coran, tout en croyant fortement que cet exorcisme constitue un puissant remède. La rouqya légale donne de prompts résultats. Néanmoins, s’il est incapable d’écouter la récitation du Coran, puisqu’il est dans un état comateux ou dans une autre situa­tion semblable, la rouqya est permise et elle a également un effet par la prédestination d’Allâh عزّ وجلّ Car l’exorcisme légal est [un ensemble] d’invocations adressées à Allâh عزّ وجلّ pour qu’Il donne la guérison. Invoquer Allâh عزّ وجلّ en faveur du malade est permis quelle que soit la situation, et si cette rouqya est pratiquée par un exorciseur qui en est bien apte, on souhaitera qu’elle soit exaucée.

Il est notoire que demander protection et aide [auprès d’Allâh عزّ وجلّ] est une invocation qui relève de l’adoration, c’est pourquoi le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم disait : « Je cherche protection auprès des Paroles parfaites d’Allâh contre le mal de ce qu’Il a créé. »(1) « Et contre tout diable et animal venimeux[Al-Hâma], et contre tout mauvais œil. »(2) Et il a dit : « Pose ta main sur l’endroit de ton corps qui te fait mal et dis
[en arabe] :

Mبِاسْمِ اللهِL.

Bismi-Allâh (au Nom d’Allâh) trois fois, et sept fois [en arabe] :

Mأَعُوذُ بِاللهِ وَقُدْرَتِهِ مِنْ شَرِّ مَا أَجِدُ وَأُحَاذِرُL.

(A‘oûdhou bi-Llâhi wa qoudratihi min charri mâ- adjidou wa ouhâdhir)

 Je cherche protection auprès d’Allâh et auprès de Sa capacité contre le mal que je ressens et envers qui je me mets en garde. »(3) Et il a dit : « Si quiconque parmi vous ressent une douleur, qu’il pose sa main où il ressent la douleur ; puis qu’il dise sept fois : “ Je cherche protection auprès de la puissance d’Allâh et de Sa capacité sur toute chose, contre le mal que je ressens ”. »(4) Et autre que cela, contrairement aux gens qui font preuve de désobéissance, d’orgueil, d’injustice et de transgression, pour lesquels souvent, la rouqya n’a aucun effet bénéfique. Allâh informa que le Coran constitue une guérison contre les maladies du corps et du cœur pour les gens qui sont bien guidés et pieux. Quant aux gens déviants et égarés, ils ne voient dans le Coran aucun guide et n’en tirent aucun profit. Allâh عزّ وجلّ a dit :

﴿وَنُنَزِّلُ مِنَ ٱلۡقُرۡءَانِ مَا هُوَ شِفَآءٞ وَرَحۡمَةٞ لِّلۡمُؤۡمِنِينَ وَلَا يَزِيدُ ٱلظَّٰلِمِينَ إِلَّا خَسَارٗا ٨٢[الإسراء]

Sens du verset :

Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, il ne fait qu’accroître la perdition des injustes.﴿ [s. Al-Isrâ’e (le Voyage Nocturne) : v. 82]

Et Il عزّ وجلّ a dit :

﴿وَلَوۡ جَعَلۡنَٰهُ قُرۡءَانًا أَعۡجَمِيّٗا لَّقَالُواْ لَوۡلَا فُصِّلَتۡ ءَايَٰتُهُۥٓۖ ءَا۬عۡجَمِيّٞ وَعَرَبِيّٞۗ قُلۡ هُوَ لِلَّذِينَ ءَامَنُواْ هُدٗى وَشِفَآءٞۚ وَٱلَّذِينَ لَا يُؤۡمِنُونَ فِيٓ ءَاذَانِهِمۡ وَقۡرٞ وَهُوَ عَلَيۡهِمۡ عَمًى[فُصِّلَتْ: 44]

Sens du verset :

Si Nous en avions fait un Coran en une langue autre que l’arabe, ils auraient dit : “ Pourquoi ses versets n’ont-ils pas été exposés clairement ? Quoi ? Un [Coran] non arabe et [un Messager] arabe ? ” Dis : “ Pour ceux qui croient, il est un guide et une guérison. ” Et quant à ceux qui ne croient pas, il y a une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés d’aveuglement en ce qui le concerne. ﴿ [s. Foussilate (les Versets Détaillés) : v. 44]

Et Il عزّ وجلّ a dit :

﴿يَٰٓأَيُّهَا ٱلنَّاسُ قَدۡ جَآءَتۡكُم مَّوۡعِظَةٞ مِّن رَّبِّكُمۡ وَشِفَآءٞ لِّمَا فِي ٱلصُّدُورِ وَهُدٗى وَرَحۡمَةٞ لِّلۡمُؤۡمِنِينَ ٥٧[يونس]

Sens du verset :

Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. ﴿ [s. Yoûnous (Jonas) : v. 57]

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 30 de Mouharram 1429 H,
correspondant au 7 février 2008 G.

 



(1) Rapporté par Mouslim (2708), d’après le hadith rapporté par Sa‘d Ibn Abî Waqqâs d’après Khawla bint Hakîm As-Soulamiyya رضي الله عنهما.

(2) Rapporté par Al-Boukhârî (3371), d’après le hadith rapporté par Ibn ‘Abbâs رضي الله عنهما.

(3) Rapporté par Mouslim (2202), d’après ‘Outhmân Ibn Abî Al-‘Âs Ath-Thaqafî رضي الله عنه.

(4) Rapporté par Ahmad (27179), d’après le hadith rapporté par Ka‘b Ibn Mâlik ; et ce hadith est jugé sahîh (authentique) par Al-Albânî dans As-Silsila As-Sahîha (1415).